} -->
Menu
;

VOYAGER AUX USA ?

Créé par une équipe de Français passionnés par les USA et installés directement sur place, ce site web vous propose de trouver
les meilleures affaires en matière de visites, de logements, de vols ou de locations de voiture.


COMMENCEZ À PLANIFIER VOTRE VOYAGE

Mono Lake : un lac hors-du-commun en Californie

Certaines croyances avancent que le Mono Lake s’est formé il y a déjà plus de 700 000 ans.

Certaines croyances avancent que le Mono Lake s’est formé il y a déjà plus de 700 000 ans. À en croire les rumeurs, il s’agirait donc du plus ancien lac qui est apparu en Amérique du Nord. Que cela soit avéré ou non, l’endroit reste l’un des plus incontournables à voir lorsque l’on se trouve en Californie. Néanmoins, ne vous attendez pas à admirer sa splendeur d’autrefois. En effet, l’aspect du Mono Lake a considérablement changé lorsqu’un aqueduc fut construit pour servir la ville de Los Angeles en eau et en électricité. L’eau du lac fut détournée et les paysages ont beaucoup changé.

Mono Lake : la diminution du niveau d’eau à l’origine de son changement d’aspect 


Crédit photo : Angela Henderson via flickr 

Si le lac ressemble à ce qu’il est aujourd’hui, c’est essentiellement dû à une diminution colossale de la quantité d’eau qui s’y trouvait. Le phénomène fut tel que l’on en est arrivé à un point où le taux d’évaporation est devenu supérieur au débit qui l’alimentait. En 1962, soit une vingtaine d’années après la construction de l’aqueduc, la profondeur du lac avait diminué de plus de 7 mètres et demi. Cela eu des conséquences désastreuses sur l’écosystème initial. Alors qu'à l’époque, les oiseaux prisaient ces endroits pour la nidification, ces bancs sont dorénavant devenus accessibles à tous les prédateurs. Les goélands de Californie se retrouvèrent donc en proie aux coyotes et durent donc migrer pour des endroits plus sûrs.


Crédit photo : Sheila Sund via flickr 

La diminution du niveau d’eau permis de faire ressortir ce qui se trouvait dans les profondeurs du lac comme notamment les « Tufa Towers » qui sont caractéristiques du Mono Lake. Ces structures de calcaires sont dues à un mélange de calcium et de carbonate qui formèrent ce calcaire au fil du temps.


Crédit photo : Wayne Stadler via flickr 

Même si le lac connu une période où il fut totalement abandonné, il est aujourd’hui considéré comme un site incontournable en matière d’écologie et de géologie. De nombreux chercheurs y font des recherches.

Pour l’anecdote, sachez que l’on retrouve au Mono Lake une espèce de crevette du nom d’Artemia Monica que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans le monde. Les autres espèces marines ne sont pas en capacité de survire dans les eaux trop salées de ce lac.  Les crevettes du lac permettent d’attirer chaque année de nombreux oiseaux qui viennent encore ce nourrir dans le Mono Lake.

Crédit photo de couverture : Marc Cooper via flickr 
Ceetiz - Activités à Los-Angeles V2
Partager :

Alexandra Braconnier

Retrouver moi sur:

Ecrire un commentaire: